pour que ses nuits soient plus belles que vos jours

PLAOFinsomniaque-couvwebTextes : Raphaële Vidaling
Création graphique : Marianne Aprile et Loïg Retureau 
ISBN : 978-2-84567-641-1
Prix TTC : 14,90 €
Date de parution : février 2011

« Insomnie. Singulier état où l'acuité des sens s’accroît, où les souvenirs s’accumulent jusqu’à devenir parfois intolérables, où le temps qui s’écoule pourtant au ralenti permet à la pensée de galoper follement. » écrit la poétesse Yvette Naubert.

C’est à cette acuité particulière que ce livre fait appel. Vous n’y trouverez ni recettes pour mieux dormir, ni considérations scientifiques sur le mal du sommeil. Mais plutôt la résolution de faire de ces heures arrachées au néant quelque chose de joli, d’étrange ou de drôle. Profitons de ces instants volés pour faire ce que nous ne ferions pas en plein jour : autorisons-nous des errances, des actes gratuits, des listes en pure perte, des jeux inutiles.

Vous ne dormez pas ? Réjouissez-vous ! Et nourrissez vos neurones excités d’autre chose que de culpabilité devant la trotteuse. Donnez-leur des extraits littéraires à méditer dans le noir, invitez-les à réunir les souvenirs des lieux où vous avez dormi ou à s’essayer aux haïkus, rêvassez devant la lune au terrain que vous pourriez y acquérir, écrivez votre biographie à partir de morceaux de musique, prenez la plume, prenez le temps, réveillez vos fantasmes, instruisez-vous sur l’histoire des mots et des couleurs, creusez-vous les méninges avec Einstein, lavez-les à grande eau avec les poètes surréalistes, partez sur Internet à la recherche du cadeau de vos rêves ou de la berceuse magique qui réussira là où Salvador a échoué…

Si vous tenez vraiment à rejoindre tous les autres au pays des songes, essayez nos pages spécialement soporifiques : moutons à compter pour tous les goûts, textes à usage de somnifère, méthode Coué d’autohypnose, illustrations hypnotiques… Et, surtout, n’oubliez pas de jouer ! Jouez notamment avec votre lampe de chevet : de nombreuses pages ont été recouvertes d’un vernis qui devient phosphorescent dans le noir, pourvu qu’il ait emmagasiné de la lumière pendant quelques instants.

« Là où loge le souci, le sommeil ne s’abat jamais », dit un personnage de Shakespeare, dans Roméo et Juliette. Que ces pages puissent évacuer vos soucis : ce serait déjà un grand pas de fait. Et pensez à tous ces pauvres gens qui dorment, passant à côté de ces petits plaisirs…